Actualités

Démantèlement d'une bande organisée : Une cinquantaine de faits résolus

 
 
Démantèlement d'une bande organisée : Une cinquantaine de faits résolus

Au terme d'une année d'enquête judiciaire et d'investigations tout azimut, les gendarmes de l'Ariège viennent de clôturer leur procédure.

Un travail de fins limiers ayant permis de mettre fin aux agissements d'une bande organisée, constituée de 10 individus originaires des Pays de l'Est. Leur credo favori : les résidences de particuliers. Au total plus de 50 cambriolages et vols ont été résolus.

Septembre 2012, les gendarmes de l'Ariège sont confrontés à une recrudescence de cambriolages dans les résidences principales et secondaires.

Les saisines se succèdent, l'arsenal d'investigations s’amplifie et les synergies se créent autour de la constitution d'un groupe d'enquête décidé par le patron des gendarmes du département.

Un travail payant, résultant des investigations et recoupements effectués par les enquêteurs à partir des premiers périples : un mode opératoire similaire et la présence d'un même véhicule sur plusieurs faits.

Des indices de valeur permettant aux gendarmes de mettre en lumière et de comprendre les modes d'actions d'une bande particulièrement organisée et efficace. Agissant de jour comme de nuit en équipes tournantes et dirigées d'une main de fer, les incursions écument plusieurs départements du Sud-Ouest en cambriolant des dizaines de résidences. Fruits de leurs périples, les objets volés sont ensuite revendus en utilisant différentes filières, principalement espagnoles et belges.

L'enquête a nécessité la mise en place d'un groupe d'enquêteurs qui, après des mois d'investigations menées sur commission rogatoire et sous la direction de la brigade des recherches de Pamiers, s'est concrétisée en mai 2013 par une opération judiciaire d'envergure, mobilisant près de 100 gendarmes du groupement de gendarmerie départementale de l'Ariège et de l'escadron de gendarmerie mobile de Pamiers.

Les nombreuses perquisitions effectuées sur le département ont amené la constitution de plus de 300 scellés, constitués de plusieurs centaines d'objets, principalement des bijoux, du numéraire, du matériel informatique, des vêtements, de l'outillage et de petits appareils électroménagers, pour un préjudice total estimé à 100 000 euros.

Résidant sur le département de l'Ariège, les malfaiteurs, tous âgés d'une quarantaine d'années, étaient pour la plupart connus pour des faits similaires.

Présentés devant les magistrats à l'issue de leur garde-à-vue, les 10 individus ont été mis en examen, 9 ont été écroués et 1 placé sous contrôle judiciaire. Tous attendent leur jugement définitif.

Une vingtaine de victimes a été identifiée, permettant la restitution d'une partie de leurs biens. Afin de permettre de nouvelle identification d'objets saisis, la gendarmerie effectuera une présentation de scellés non identifiés, le 07 février 2014 à 10 heures, dans les locaux de la brigade de recherches de Pamiers, situés au 16 rue du sénateur Paul LAFFONT à Pamiers 09100 (tél. : 05.34.01.20.75).