Actualités

L'Ariège accueille le championnat de France de judo militaire

 
 

Le 21 février dernier 140 judokas et judokates se sont mesuré(e)s sur les tatamis de la salle omnisport de Ferrières-sur-Ariège à l'occasion du championnat de France militaire de judo.

Des invités de prestige étaient à l'affiche du championnats de France militaire, organisés cette année en Ariège avec notamment la participation de la vice-championne olympique Clarisse Agbegnenou, de la  quintuple médaillée aux mondiaux militaires Marie Moulin, ou encore d'Alister Ward, membre de l'équipe de France et vice-champion du monde militaire.

L'entraînement sportif est on le sait un élément majeur de la mise en condition physique et mentale des militaires, l'armée est également, un contributeur important à la réussite la France dans les différentes compétitions internationales. Depuis les jeux olympiques d’été d’Athènes en 2004, les sportifs de haut niveau de la Défense ont remporté plus de 40 médailles dont 15 médailles d’or, dont la dernière en date est celle du sous-lieutenant - depuis le 7 octobre 2017 - Martin Fourcade, porte-drapeau de la délégation tricolore aux JO de Pyeongchang.

Le sport militaire un facteur clé de la préparation des forces armées

L'entraînement physique militaire et sportif est une condition majeure de la mise en condition physique et mentale des militaires. Il contribue de façon déterminante à l'amélioration et au maintien de la capacité opérationnelle des unités. Dans ce cadre, il fait partie intégrante de la formation militaire générale, participe à l'aguerrissement des unités et favorise l'épanouissement individuel et l'esprit d'équipe. Les sportifs servent également de modèle en interne aux armées pour promouvoir la pratique du sport, essentielle au métier de militaire.

Le Ministère des Armées est, dans ce cadre, un contributeur important à la réussite la France dans les différentes compétitions internationales. Depuis les jeux olympiques d’été d’Athènes en 2004, les sportifs de haut niveau de la Défense ont remporté plus de 40 médailles dont 15 médailles d’or, dont la dernière en date est celle du sous-lieutenant - depuis le 7 octobre 2017 - Martin Fourcade, porte-drapeau de la délégation tricolore aux JOJournal officiel de Pyeongchang. Parmi ces 40 médailles, figure également celle de vice-championne olympique Clarisse Agbegnenou présente aujourd’hui aux championnats d'Ariège

Ce sont ainsi près d’une centaine de sportifs de haut niveau, tous sports confondus, à être engagés par la défense. Ils sont répartis entre la gendarmerie, la direction générale de l’armement, l’armée de terre, l’armée de l’air et la marine. Plusieurs sont également civils compter dans ses rangs des sportifs de haut niveau répond aussi à un souci d’image et d’ouverture à la société civile de la part de la défense. La majorité de ses athlètes pratique des sports peu médiatisés dont il est souvent difficile de vivre. Un contrat avec la défense, au-delà du soutien financier, offre également des possibilités de reconversion.

Les sportifs de haut niveau de la défense ont un certain nombre d’obligations envers l’armée, telles que la présence lors du Téléthon ou la réalisation d’actions auprès des jeunes sur la prévention routière. Dans la mesure du possible, les athlètes gardent également le contact avec leur unité et ont ainsi l’occasion de porter l’uniforme et de faire partager leur expérience. Ils portent haut les valeurs de courage moral et physique, d’esprit de discipline dans l’entraînement et la préparation, de goût de l’effort et du dépassement de soi qui sont constitutifs de ce qu’est et doit être le sport. Mais les judokas sont aussi les meilleurs symboles du respect de l’autre et de l’exemplarité qui doit demeurer dans toute rencontre sportive. Il est ainsi un élément supplémentaire qui vient consolider le lien armée-nation.

Ce lien armée-nation revêt un caractère particulier dans l’Ariège avec la présence du peloton de gendarmerie de hautes-montagnes et le 1er Régiment de chasseurs parachutistes dans le département. A l’instar du groupement départemental de la gendarmerie, avec lequel les services de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations ont mis en place un protocole de lutte contre les incivilités et les violences dans le sport, les forces armées représentent un partenaires des plus importants dans la mise en œuvre des politiques publiques du sport.

En Ariège 43 %  de  femmes investissent les tatamis, quand  la moyenne nationale se situe aux alentours de 30 %