Actualités

L'éducation peut tout

 
 

Signature au centre universitaire de Foix, du nouveau projet de politiques éducatives pour le territoire, aboutissement d'une coopération fructueuse entre l'ensemble des acteurs éducatifs du département, au service des enfants et de leurs familles.

En Ariège, la caisse d’allocations familiales, le conseil général de l’Ariège et la direction de la jeunesse et des sports se sont associées dès 1984 pour le développement de l’aide aux projets de jeunes puis des premiers contrats éducatifs locaux.

Ce partenariat s’est consolidé au fil des années, et a été renforcé en 2008 avec l’implication des fédérations d’éducation populaire, dans l’objectif de favoriser la complémentarité des actions et de permettre un meilleur accompagnement des territoires. En septembre 2008, les partenaires institutionnels et fédératifs ariégeois se sont ainsi dotés d’une mission, la mission Territoires éducatifs, dont la mission est d’accompagner les territoires à la structuration de leurs politiques éducatives et d’animer une dynamique départementale de réflexion, de projet et d’innovation, en s’appuyant sur le réseau des coordonnateurs de politiques éducative locales.

Dans le prolongement, ces mêmes partenaires ont défini un cadre à l’échelle départementale, sur lequel chaque territoire ariégeois peut s’appuyer, pour développer son projet éducatif. Le premier schéma départemental pour des politiques éducatives concertées en Ariège pour la période 2012-2015 a été signé en septembre 2012 entre L’État, le Conseil Général, l’inspection académique, la CAF et les associations et fédérations d’éducation populaire. Il instaure un système commun de gouvernance avec à sa tête le conseil des politiques éducatives concertées installé en septembre 2013, qui comprend le conseil départemental, la DDCSPP, la DSDEN, la CAF, l’association des maires, les fédérations et associations d’éducation populaire, la MSA et la fédération des conseils de parents d’élèves .

Ces partenaires affirment, dans une logique de complémentarité et de continuité, leur volonté de concertation et de coopération autour de la mise en cohérence des temps et des espaces d’accueil éducatifs de l’enfance, de la jeunesse et de la famille. Huit communautés de communes ont signé dès 2012 une convention territoriale déclinant les principes énoncés dans le schéma départemental. Elles ont été rejointes par d'autres communautés de communes en 2014, Auzat-Vicdessos, Bas-Couserans, Canton de Massat, Pays de Mirepoix, Canton d’Oust, Séronais, Pays de Tarascon, Canton de Varilhes, puis Castillonais, Lèze.

Point d’orgue d’une démarche partenariale institutionnelle initiée depuis plus de 30 ans, au service des enfants, des jeunes et de leurs familles, dans le cadre des politiques éducatives, la projet éducatif départemental pour les politiques éducatives est signé au centre universitaire de l'Ariège le 16 janvier 2018 en présence de l’ensemble des partenaires.

Ce nouveau document d'orientation, témoignage de cette spécificité ariégeoise émergeant à la croisée de deux moments de renouvellement - la réflexion sur l’organisation du temps de l’enfant et la réforme territoriale. Il exprime une ambition partagée : construire ensemble une continuité éducative pour ces jeunes qui vont écrire les prochains chapitres de notre histoire.

Répondre à un objectif de continuité et de cohérence éducative exige de définir collectivement ce qui améliore la qualité des temps d’accueil et aménage les temps de vie des enfants. Ainsi, si depuis juin, certaines communes peuvent être autorisées à mettre en place une organisation de la semaine scolaire dérogatoire au droit commun, elles ont le devoir de penser le temps libéré comme un élément structurant de leur démarche éducative. La mission de L’État est d'accompagner ces communes pour que les enfants du territoire puissent bénéficier d’une offre éducative de qualité dans le cadre de parcours transversaux et complémentaires sur les temps scolaires, péri-scolaires et extra-scolaires. Cette démarche qui garantit la cohérence des temps et l’accessibilité des enfants aux activités culturelles, artistiques et sportives, nécessite la participation de tous les acteurs d'un territoire, institutionnels comme associatifs.

Construire la continuité éducative des jeunes tel que le définit le projet, c'est vouloir faire de l’égal accès aux droits de tous les jeunes une condition première de leur citoyenneté. Le projet départemental prévoit de favoriser la réduction des inégalités sociales, culturelles et territoriales, accessibilité tarifaire, accueil des enfants à besoins spécifiques, mobilité, mise en réseaux des coordonnateurs, acteurs de la jeunesse, élus locaux. Cet objectif est primordial quand on sait que l’Ariège reste l'un des territoires les plus attractifs de la région pour de nouvelles populations, notamment de jeunes ménages, et des plus dotés en services petite enfance, enfance et jeunesse, montrant l’effort conséquent de la part des collectivités.

L'amélioration de la qualité éducative passe  par la formation professionnelle et continue des acteurs éducatifs. 2017 fut ainsi l'année de création d'un répertoire départemental à l'attention des acteurs éducatifs (formations ouvertes gratuitement aux enseignants, animateurs péri et extra-scolaires, élus, parents, etc). Le projet départemental permet de poursuivre la professionnalisation des intervenants et de prévoir des temps partagés entre acteurs éducatifs, notamment enseignants et animateurs. Il ouvre enfin la voie aux expérimentations innovantes facilitant la place des parents dans les structures éducatives.

Parce qu’il relie éducation formelle et non formelle, éducation nationale et éducation populaire, le projet départemental donne ainsi aux jeunes ariégeois les clefs de leur épanouissement et de leur émancipation, fondement d’un vivre ensemble réinventé. L’effort de coordination entre les acteurs, institutionnels comme associatifs, est la condition de la réussite de ce projet. Il ne doit pas être un dispositif supplémentaire mais une opportunité forte pour renforcer la dynamique départementale afin de corriger les inégalités territoriales et sociales en matière éducative. Durant les cinq années de vie du projet éducatif départemental, l’État veillera à assurer la synergie entre ses différents signataires.

 Pour en savoir plus

> Projet dprtal pour politiques éducatives concertées - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 9,24 Mb

Images de la restitution des travaux et de la signature du schéma, en présence de la préfète de l'Ariège, au Centre universitaire de l'Ariège

IMG_5886 [1600x1200]
IMG_5903 [1600x1200]
IMG_5923 [1600x1200]