Actualités

L'insertion par l'activité économique

 
 
L'insertion par l'activité économique

La préfète Chantal Mauchet s'est rendue  au centre d’accompagnement social aux techniques agropastorales de l’éco-musée d’Alzen, où elle a rencontré encadrants et bénéficiaires du dispositif.

L’insertion par l’activité économique a pour objet de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles, de bénéficier de contrats de travail destinés à faciliter leur insertion.

Ce dispositif est un parcours de transition qui associe une mise en situation de travail rémunéré et un accompagnement socio-professionnel spécifique.

En Ariège, 15 structures présentant un potentiel de 300 postes d’insertion, sont conventionnées par l’État, forment un réseau assurant un maillage complet du département et proposent des activités de production ou des services répondant à des besoins locaux.

L’insertion par l’activité économique en Ariège

Trois catégories d’employeurs relevant de l’économie sociale et solidaire interviennent dans ce champ et bénéficient d’un financement de l’État.

  • Atelier-chantier d’insertion permet d’intégrer un cadre de travail sécurisant grâce à des actions concrètes de mise en situation de travail dans le champ de l’économie sociale et solidaire, tout en bénéficiant d’un suivi social et professionnel personnalisé .
  • Association intermédiaire offre des mises à disposition de courte durée chez des particuliers ou au sein de collectivités locales, d’associations ou d’entreprises. En fonction du lieu de mise à disposition, une plus grande autonomie peut être nécessaire (contrat d’usage ou CDDI).
  • Entreprise d’insertion constitue une étape préparant des personnes en difficulté à des emplois de droit commun, elle produit des biens et des services. Comme toute entreprise classique, l’activité d’une entreprise d’insertion s’exerce et répond aux conditions du marché (CDDI).

15 structures conventionnées par l’État en Ariège

- 7 chantiers d’insertion: 190 postes d’insertion sur la base de 26 h / semaine.

- 5 entreprises d’insertion: 82,5 postes d’insertion sur la base de 35 h/ semaine.

- 3 associations intermédiaires pour la mise à disposition d’environ 26 ETP.

Le soutien de l’État

L’État apporte un soutien financier important en mobilisant une enveloppe de plus de 3,3 millions d’euros qui fait du département de l’Ariège le 8ème département le mieux doté de la région Occitanie.

En 2017, les structures d’insertion par l’activité économique employaient en Ariège, environ 120 salariés permanents, et 365 salariés sur des postes d’insertion. Les 3 associations intermédiaires ont assuré, à elles seules, 35 400 heures de travail au bénéfice des salariés en insertion.

Toujours en 2017, les structures d’insertion par l’activité économique ariégeoises ont enregistré un bon taux de retour à l’emploi, avec 65% % de sorties positives (57 % au national) toutes structures confondues.

 Taux de sorties dynamiques par type de structures

2017 Niveau national Ariège
Entreprise d’insertion 53,19% 72%
Atelier et chantier d’insertion 45,98% 71%
Association intermédiaire 68,15% 52%
Total 57% (y compris ETTI) 65%

C’est donc plus d’un salarié sur deux qui trouve une issue favorable après un parcours d’insertion par l’activité économique

En juillet 2018, une nouvelle entreprise d’insertion, Digitanie, spécialisée dans le numérique, a vu le jour offrant deux postes d’insertion dans un domaine d’activité jusqu’ici non proposé dans le département.

La dynamique forte des structures, le soutien conséquent et l’ accompagnement régulier de l’État, renforcés par un partenariat constant avec le conseil départemental de l'Ariège, font de ce dispositif un outil efficace pour le retour à l’emploi de personnes en situation de réinsertion.

> Dossier de presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,37 Mb