Actualités

La police de sécurité du quotidien

 
 
La police de sécurité du quotidien

Avec la Police de sécurité du quotidien, le gouvernement s’engage dans une évolution des missions de la police et de la gendarmerie, pour répondre à la priorité des français, la sécurité.

C’est l’enjeu de la large concertation, lancée par le ministre de l’intérieur le 28 octobre dernier, qui a pour objectif d’écouter les propositions du terrain, et de permettre à chacun de s’exprimer.

La préfète de l’Ariège, chargée de décliner ce dispositif dans notre département, a procédé le 9 novembre 2017 au lancement de cette concertation, qui  a donné la parole sur leurs expériences de terrain, aux forces de l’ordre, policiers et gendarmes, ainsi qu’aux partenaires locaux, élus, autorités administratives et judiciaires, polices municipales, associations, bailleurs, services sociaux et commerçants. Plusieurs ateliers et réunions avec les personnels de gendarmerie et de police se sont tenus durant tout le mois de novembre, en présence de la préfète et des sous-préfets d’arrondissement .

La synthèse de ce travail a été présentée à la  presse, lors de l' état-major de sécurité, qui s'est tenu le 6 décembre 2017.

Le temps de la concertation

L’Ariège est un département peu peuplé, le 7ème moins peuplé de France métropolitaine (et le 2ème moins peuplé d’Occitanie). Sa population est de 152 574 habitants. Elle est de surcroît très inégalement répartie : seules deux des 331 communes ont plus de 10 000 habitants : Foix (10 226 hab.) et Pamiers (16 499 hab.). 83% des communes ont moins de 500 habitants.

Au titre de la politique de la ville, 3 communes ariégeoises ont été retenues : Foix centre ancien, Pamiers centre ancien - La Gloriette  et St-Girons cœur de ville.

La concertation locale s’est tenue dans le courant du mois de novembre. Dans un premier temps des rencontres avec les services de police et de gendarmerie ont été organisées dans leurs locaux. Les consultations des partenaires se sont déroulées au niveau des trois arrondissements du département et ont permis de réunir les élus, les conseils de citoyens, les commerçants, les proviseurs des établissements scolaires, les policiers municipaux, les représentants d’associations. Les réunions ont été animées par les membres du corps préfectoral.

Les premiers éléments de synthèse

Le constat effectué pour les forces de sécurité est que le contact et l’action de proximité conduite auprès des populations sont bien au cœur de leur métier, pour la lutte contre l’insécurité quotidienne. Leur efficacité est unanimement reconnue par l’ensemble des partenaires. Les représentants de la gendarmerie comme de la police ont toutefois analysé que ces missions doivent être renforcées, en les adaptant mieux encore au contexte des différents territoires. Les thèmes émergents de cette concertation portent sur le renforcement de l’efficacité des forces de sécurité sur le terrain, la coopération entre partenaires locaux et les liens entre les forces de l’ordre et la population.

Le calendrier

PSQ1

> Diaporama PSQ v2 - format : ODP sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,79 Mb

Le dossier de presse 

> DP_PSQ_2810 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,11 Mb