Actualités

Mobilisation générale !

 
 

Premières mesures pour le pôle départemental de sécurité routière créé le 2 décembre dernier à l'initiative de Marie Lajus préfète de l'Ariège

Trop de morts

Dans notre département, très durement touché en 2016 par une terrible augmentation des accidents mortels, la mobilisation en matière de sécurité routière ne faiblit pas  et exige un engagement renouvelé de tous les partenaires associés aux dispositifs existants. C’est dans ce but que la préfète de l’Ariège a décidé de la création d'un pôle départemental de sécurité routière qui a pour vocation de bâtir une vraie stratégie partenariale de sécurité routière.
Le pôle départemental officiellement installé par la préfète Marie Lajus, le 2 décembre 2016, en présence de la procureur de la République, du commandant du groupement de gendarmerie et de la directrice départementale de la sécurité publique réunit tous les deux mois l’ensemble des acteurs de la sécurité routière: DDT, forces de l’ordre, procureur de la République, DIRSO, conseil départemental et association des maires.

Parallèlement à l’intensification de la répression et aux actions de prévention envers les usagers de la route, le pôle a en charge l’analyse des accidents et des zones de dangerosité du réseau routier. Ce partenariat a pour but de définir des mesures correctives adaptées: travaux sur les infrastructures, implantation de nouveaux radars etc...

Les premières mesures

- Réalisation d'une plaquette d’information  adressée aux élus et aux têtes de réseaux du monde associatif et sportif. Elle est téléchargeable sur http://www.ariege.gouv.fr/Actualites/Securite-routiere/Trop-de-morts-en-Ariege.

image 3.001

- Définition d'une méthodologie d’analyse des accidents mortels permettant de réaliser une analyse qualitative des causes de l’accidentologie sur plusieurs années
- Demande d’’implantation de nouveaux radars auprès du délégué de la sécurité routière
- Analyse des deux accidents mortels intervenus en 2017
- Elaboration d'une méthodologie de recensement des secteurs routiers dangereux afin d'apporter des réponses opérationnelles et adaptées aux problématiques identifiées
- Lancement  d'une campagne de communication ciblée sur les auto-écoles.