Actualités

OURS - Bilan provisoire des prédations

 
OURS - Bilan provisoire des prédations

Comme chaque année, la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement publie sur son site un bilan intermédiaire des dommages d’ours au 31 août

Il est bien évidemment trop tôt pour conclure sur la saison 2016. C’est en décembre, sur la base des propositions de la commission d’indemnisation des dégâts des ours (CIDO), que la préfète de l’Ariège statuera sur les indemnisations et communiquera les données chiffrées définitives.

Le recensement des dégâts est effectué au jour le jour grâce au signalement des éleveurs et bergers, qui active une expertise sur place de l’équipe de l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), dont le rapport est envoyé à la direction départementale des territoires (DDT). Le format du rapport est identique pour tout le massif des Pyrénées. Selon le constat, le dossier est classé « imputable directement à l’ours » (lorsque les preuves relevées entraînent une conclusion évidente), « indéterminé », ou « non imputable » (lorsque la preuve d’une autre cause est avérée). Le classement retenu par la DDT est envoyé pour information et recours éventuel à l’éleveur concerné. Tous les dossiers classés «imputable directement à l’ours » sont indemnisés très rapidement selon un barème unique pour le massif pyrénéen actualisé tous les ans. Tous les dossiers classés « indéterminé » ou faisant l’objet d’un recours sont examinés par la CIDO en décembre. Ceux qui sont retenus conduisent à une indemnisation dans les jours suivant la commission.

Au 31 août 2016, l’Ariège totalise 61 dossiers imputables concernant 90 animaux et 3 ruches, et 53 dossiers indéterminés concernant 81 animaux. A la même date, en 2015, on relevait 49 dossiers imputables concernant 73 animaux et 2 ruches, et 43 dossiers indéterminés concernant 78 animaux. Le nombre de dossiers et de bêtes prédatées sur la même période augmente entre 2015 et 2016. Il faut rappeler que pendant les dix premiers jours de juillet 2015, quasiment aucune prédation n’a été constatée, mais que septembre 2015 a été beaucoup plus problématique, avec 38 dossiers imputables ou indéterminés pour cette seule période.

Site de la DREAL consacré à l'ours brun

http://www.occitanie.developpement-durable.gouv.fr/ours-brun-r6949.html