3 questions à Laurence Grondin - Référente service civique

 
 

Index d'articles

  1. Le service civique une expérience unique
  2. Qu'est-ce que le Service Civique ?
  3. Renforcer l'engagement citoyen en généralisant le service civique
  4. 3 questions à Laurence Grondin - Référente service civique
  5. Léa Schiano en service civique à la gendarmerie de Foix
IMG_6941 [1600x1200]

Quel est le rôle du référent service civique ?

Les référents service civique ont pour mission d’accompagner les structures dans leurs démarches de recrutement, d’en assurer le suivi auprès de l’organisme d’accueil et du jeune et de veiller enfin au respect de l’esprit du dispositif. Il ne faut pas oublier que le service civique n’est pas un emploi, c’est l’engagement volontaire et citoyen d’un jeune de 16 à 25 ans dans une mission d’intérêt général qui lui est confiée. Le service civique est un cadre d’engagement, dans lequel les jeunes peuvent gagner en confiance en eux, en compétences, prendre le temps de réfléchir à leur propre avenir, tant citoyen que professionnel. C’est donc avant tout une étape de vie d’éducation citoyenne par l’action, qui se doit d’être accessible à tous les jeunes, quel que soit leur parcours.

Quels sont les structures qui peuvent accueillir un service civique?

L’accueil d’un volontaire en service civique doit être pensé comme la rencontre entre un projet relevant de l’intérêt général, porté par un organisme à but non lucratif ou une collectivité publique (collectivité territoriale, établissement public, service de l’Etat, secteur hospitalier) et un projet personnel d’engagement d’un jeune volontaire. Seuls les organismes agréés par l’agence du service civique ou ses délégués territoriaux peuvent accueillir des volontaires en service civique. Les collectivités ne doivent pas hésiter à me contacter, je suis là pour les aider à construire leur projet, à les accompagner dans leur démarche d’agrément, à assurer à leur côté un suivi durant toute la période du contrat.

Comment se passe la mise en œuvre du service civique dans notre département ? 

Depuis 2010 date de la création du service civique, 247 jeunes se sont engagés en Ariège sur un contrat d’une durée moyenne de 8 mois. Si le secteur associatif a été le principal recruteur jusqu’à aujourd’hui, les collectivités publiques commencent à adhérer au dispositif. En Ariège la protection judiciaire de la jeunesse, la gendarmerie, Pôle-emploi, les mairies de Lavelanet ou de Laroque d’Olmes par exemple ont déjà recruté leurs premiers volontaires. Le service civique est un formidable outil d’insertion et de mixité sociale qui a fait ses preuves. Nous avons le recul nécessaire depuis sa création pour en mesurer les effets. Je suis en lien permanent avec les structures d’accueil et je reçois des nouvelles de ces jeunes pour lesquels cette expérience reste un atout qu’ils ne manquent pas de valoriser dans la suite de leur parcours, qu’il soit de formation ou d’insertion professionnelle.

Contact laurence.grondin@ariege.gouv.fr - 05 61 02 43 80